Les téléviseurs à tube cathodique (CRT)

En complément de mon premier article dédié aux téléviseurs à écran plat, je vais vous parler des téléviseurs à tube cathodique (CRT) pour la pratique du retrogaming.

Se référer à mon article précédent, consacré aux téléviseurs à écran plat, pour avoir une vision d’ensemble des choix qui s’offrent à vous.

Comme je le disais, sans écran, pas de jeux vidéo. Caractéristique essentielle permettant de distinguer un jeu physique d’un jeu vidéo, l’écran est un compagnon indispensable pour pratiquer le retrogaming (sauf pour le pur collectionneur). Son choix dépendra des attentes, goûts et moyens de chacun.

Alors pourquoi investir dans un « vieil » écran à tube cathodique (abrégé CRT pour Cathode ray tube) lorsque l’on possède déjà un écran plat ? Ou comment faire son choix entre un écran plat et un CRT lorsque l’on ne possède pas encore d’écran pour jouer ? La question mérite d’être posée !

Comme je le disais dans mon article précédent, les écrans plats font aujourd’hui partie du mobilier. Ainsi, selon notre pratique du retrogaming, un écran HD peut suffire (agrémenté d’un upscaler si besoin). En effet, compte tenu de la place que peut prendre un tube cathodique (épaisseur de l’appareil inhérente à la technologie utilisée), le retrogamer pourrait manquer d’espace à disposition chez lui. De plus, selon les consoles utilisées, les écrans plats HD sont la meilleure option. En revanche, si vous avez de la place, je ne peux que vous recommander de commencer à chercher un « écran à tube » de seconde main. Le CRT offrira l’expérience visuelle la plus fidèle possible (tout comme la meilleure réactivité : pas d’input lag) sur toutes les consoles fabriquées avant 1998 et selon les sensibilités, sur les consoles qui gèrent à la fois la Définition Standard (SD) et la Haute Définition (HD).

Pour rappel, un premier groupe de consoles de salon (d’avant 1998 et la sortie de la Dreamcast) est adapté à la Définition Standard (SD). Un deuxième groupe de consoles qui comprend la Dreamcast, la PlayStation 2, la Xbox, la GameCube et la Wii peut s’adapter à la SD et à la HD. Les consoles de générations suivantes, dont la PlayStation 3 ou la Xbox 360, sont parfaitement adaptées aux écrans HD et perdront, au contraire, en qualité d’image si on les branche sur des téléviseurs SD. Enfin, les rééditions de consoles comme la NES mini, la SNES mini ou la PlayStation Classic sont pensées pour les téléviseurs HD.

Pour en savoir plus : voir mon article sur les différents câbles à disposition.

A l’époque les développeurs de jeux vidéo utilisaient des CRT’s professionnels comme outils de travail.

Moniteurs professionnels utilisés durant le développement de Final Fantasy VII.

Aujourd’hui, il est possible de trouver sur le marché de la seconde main différents modèles de CRT que je séparerais en trois catégories* :

  • les téléviseurs domestiques basiques
  • les téléviseurs domestiques haut de gamme
  • les moniteurs professionnels.

Selon votre patience et votre budget, il est possible de trouver un appareil appartenant à l’une de ces trois catégories à un prix très correct.

Les téléviseurs domestiques que j’appelle « basiques » sont les plus courants car ces derniers équipaient la majorité des foyers. Ils remplissent toutefois parfaitement leur rôle en offrant souvent une très belle image. Privilégiez cependant les marques connues pour éviter de vous retrouver avec un modèle bas de gamme du milieu des années 2000 qui posséderait des composants au rabais et parfois des sorties vidéo en composite uniquement (en lieu et place du RGB nécessaire pour tirer le meilleur parti de vos consoles : voir mon article sur le câblage). Mention spéciale pour les Sony Trinitron qui restent des téléviseurs un peu plus recherchés que les autres, compte tenu du savoir-faire du fabricant, avec l’invention de la technologie Trinitron. Toutefois, il n’est pas formellement prouvé (le débat reste ouvert) que ces derniers proposent une image meilleure qu’un appareil Philips ou Toshiba par exemple. D’ailleurs, ce qui sera souvent déterminant au niveau de l’image, c’est avant tout le modèle (année de fabrication, gamme) et le temps d’utilisation de l’appareil (via une manipulation sur la télécommande on peut entrer dans un menu destiné aux réparateurs – le SERVICE MENU – et connaître le nombre d’heures durant lequel l’écran a été allumé, parmi d’autres réglages très utiles, notamment pour travailler l’image. Je recommande pour cela de vérifier que la télécommande d’origine est bien vendue avec le téléviseur). A titre d’exemple, j’ai trouvé en 2018 un Sony Trinitron de 21 pouces, datant de 2004, pour 10€ sur leboncoin.fr.
A noter encore que les téléviseurs en 16:9 (de forme allongée) sont à éviter car leur format n’est pas adapté à la très grande majorité des jeux (vous aurez une image qui ne prend pas tout l’écran), tout comme les téléviseurs 100Hz, incompatibles avec les pistolets « light gun ».

Dans le menu service de mon Sony KV-21CT1B de 2004, j’ai malheureusement appris que celui-ci avait servi 20’262 heures… Ce qui correspond, après un petit calcul, à environ 3.70 heures d’utilisation par jour, tous les jours pendant 15 ans !!! L’image en a probablement pris un coup…

Les téléviseurs domestiques que j’appelle « haut de gamme » sont un peu plus difficiles à dénicher de par leur rareté, puisque s’adressant à un public plus restreint et donc fabriqués en plus petites quantités. Je citerai ici les marques Loewe et Bang & Olufsen. Ils restent toutefois accessibles et bon marché si l’on fait preuve d’un peu plus de patience et d’efforts. De nouveau à titre indicatif, j’ai déniché un Bang & Olufsen MX4200 (21 pouces) et un MX7000 (28 pouces) pour, respectivement 40€ et 35€ sur l’équivalent suisse de ebay : ricardo.ch. Des prix donc tout à fait corrects. J’ai remarqué toutefois que ces écrans sont plus courants en Suisse qu’en France et probablement dans des pays et villes où le revenu par habitant est plus élevé (le Luxembourg, Monaco… ?). Ne connaissant pas les Loewe, je vais m’attarder un peu sur les MX, une gamme de téléviseurs prisés des retrogamers depuis quelques années.
Tout d’abord, sachez que le gros point fort de ces appareils réside non pas dans l’écran-même mais dans les « à côté » : deux prises RGB, les puissantes enceintes intégrées et le design**. Le son produit, notamment au niveau des basses, est impressionnant. Pour ce qui est du design, hormis le côté rétrofuturiste que produit, entre autres, une vitre de contraste (qu’il est possible de retirer pour enlever la poussière), c’est surtout la relative compacité (épaisseur) de l’appareil qui est appréciable.
A noter que chaque modèle présente ses spécificités (je recommande de « traîner » sur ce forum en français et celui-ci en anglais : les contributeurs y ont fait un immense travail de défrichage). Pour donner un exemple, le MX4200 est une version évoluée du MX4000, tandis que le MX6000 est une version du MX7000 sans enceintes actives. Autre aspect important à prendre en considération, la version du logiciel (software) installé qui permet d’évaluer l’âge de l’appareil (par exemple, le MX4000 a été produit de 1992 à 2003). A partir du software 3.1 (indiqué SW 3.1 à l’arrière de l’appareil) le SERVICE MENU est accessible par la télécommande. Si vous possédez une version du software antérieure à la version 3.1, il faudra faire une manipulation dangereuse (risque d’électrocution !!!) en ouvrant l’arrière de l’appareil ou, comme moi, se satisfaire des réglages d’origine.
A noter encore qu’un téléviseur MX vendu sans télécommande (Beo4 ou Beolink 1000, les deux fonctionnent) n’est pas une bonne affaire car ces dernières (très lourdes d’ailleurs) sont également rares et se vendent parfois plus cher que le téléviseur-même. Pour terminer, j’ajouterai qu’il a été constaté que les consoles branchées en RGB affichent une image légèrement décalée à gauche (n’oubliez pas qu’il existe aussi souvent un réglage pour aligner l’écran dans les options des jeux).

Super Mario World affiché sur un Bang & Olufsen MX7000.

Les moniteurs professionnels sont quant à eux les plus difficiles à dénicher, eux qui n’étaient pas destinés au grand public. Ceux qui sont en vente aujourd’hui sur des plate-formes comme ebay, des forums et autres groupes facebook se négocient à plusieurs centaines d’euros, parfois plus selon les modèles… Mais de quoi s’agit-il ? Ces écrans qui ne sont donc pas des téléviseurs mais bien des moniteurs étaient utilisés à l’époque par des professionnels, dans des centres de vidéosurveillance, des régies de télévision, des locaux de développement de jeux vidéo (comme montré plus haut) ou encore dans le milieu médical. Mais alors qu’ont-ils de si particulier ? Le nombre plus important d’informations affichées à l’écran ou dit autrement : le nombre de lignes verticales affichées (TVL pour TeleVision Lines) ! On passe ainsi de 300 à 450 lignes pour les téléviseurs domestiques à des appareils qui peuvent afficher jusqu’à 1000 lignes ! Parmi les différents constructeurs, Sony a fabriqué le plus de modèles différents (les désormais fameux PVM pour Profesionnal Video Monitor et BVM pour Broadcast Video Monitor), à côté de Ikegami, JVC et Panasonic, pour ne citer que les plus importants…

Voici comment se traduit à l’écran une différence de TVL : il y en a pour tous les goûts. Profitez de la générosité de lewolfeur, qui a partagé un tableau Excel sur ce forum, pour avoir des informations techniques sur un très grand nombre de modèles existants.

J’ajouterai encore que ces moniteurs disposent principalement de boutons de réglage en façade ou via un panneau de commande accessoire. Une télécommande est toutefois nécessaire pour entrer dans le SERVICE MENU de certains modèles. De plus, les enceintes sont rarement (jamais ?) intégrées. Elles peuvent également être disponibles en accessoire et disposent d’un blindage spécial qui permet d’éviter de magnétiser l’écran (poser des enceintes classiques près de l’écran et c’est le risque de voir des tâches apparaître à l’image). Enfin, la connectique derrière, sauf exceptions, ne correspond pas aux standards domestiques et il sera nécessaire d’investir dans un adaptateur BNC.

Ce qu’il faut retenir de tout cela :

  • Selon votre pratique du retrogaming (consoles utilisées, implication, exigences…) et vos ressources (espace à disposition, budget…) l’achat d’un écran à tube cathodique (CRT) peut vraiment valoir la peine.
  • Les téléviseurs domestiques se trouvent encore facilement sur les sites de seconde main (ils sont toutefois en voie d’extinction). N’hésitez pas à prospecter aussi du côté des téléviseurs haut de gamme qui peuvent apporter de jolis « à côté ». Bien plus rares, les moniteurs professionnels voient leur cote prendre gentiment l’ascenseur, pour un rendu visuel inégalable (à partir de 600 TVL, je dirais). Avec un peu de chance vous en trouverez un comme moi dans un magasin de type Emmaüs (c’est possible, même en 2019 !). Surtout, n’hésitez pas à prospecter auprès de votre entourage, surtout si vous connaissez des gens qui travaillent dans le milieu médical, informatique ou télévisuel, il y a probablement encore quelques locaux inexplorés où ces bijoux sont laissés à l’abandon.

Pour approfondir le sujet :

Sony PVM – les meilleurs écrans pour le Retro Gaming.
(vidéo en français de la chaîne YouTube « BackintoysTV » )

Gaming on CRT Televisions, PVMs and BVMs :: RGB104
(vidéo en anglais de la chaîne YouTube « My Life in Gaming » )

[Retrogaming Room] Le choix de l’écran
(article en français sur WKD4496.net)

[Retrogaming Room] Moniteurs Pro Sony BVM/PVM, l’élite des écrans cathodiques
(article en français sur WKD4496.net)

THE BLOCK : MONITORS
(site en anglais utilisant des moniteurs professionnels comme objet d’art)

[VDS] Moniteur CRT Pro BVM/PVM (Montpellier ou Cocolis) (Maj tarif référence)
(forum en français sur neo-arcadia.com)

Topic Bang & Olufsen
(forum en français sur gamopat.com)

B&O MX4/6/7000 – troubleshooting and general information
(forum en anglais sur shmups.system11.org)

Beoworld & Beocentral
(sites de référence pour avoir des informations sur les téléviseurs Bang & Olufsen)

Bang & olufsen CRT Videos
(playlist de vidéos en anglais de la chaîne YouTube « GRUSS Newton » )

Retro Gaming Hardware CRT Tech
(playlist de vidéos en anglais de la chaîne YouTube « futurematt5 » )



*On pourrait ajouter une quatrième catégorie avec les moniteurs CRT d’ordinateur qui sont particulièrement intéressants pour y connecter une console via une connectique VGA, comme peut le proposer la Dreamcast. Sur la base des conseils de Kenji, dont je recommande chaudement le blog, il y a, je cite « les Iiyama Pro Vision (bon rapport rareté-qualité) et les Mitsubishi Diamondtron (plus rares mais le nec plus ultra) » qui se démarquent en tant qu’écrans professionnels.

**Il existe aussi une option de désentrelacement (à explorer et qui n’est pas disponible sur le MX4200, par exemple) qui permettrait de passer d’un balayage entrelacé (interlaced scan) à une balayage progressif (progressive scan). Pour mieux comprendre la différence entre ces deux types de balayages, allez lire ce magnifique papier de Kenji intitulé « La qualité d’image sur la Dreamcast ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :